À LA UNE

Des jeunes vont reconstruire la Citroën B2 de la Croisière Noire

La Citroën B2 autochenille fut la voiture des grandes expéditions automobiles internationales des années 20. Ses plans ont été perdus mais à partir de l'un des deux derniers modèles existants, des jeunes en formation professionnelle vont la reconstruire grâce à la technologie numérique.

La "Croisière des Sables", une épopée…

Le 17 décembre 1922, quatre Citroën de type B2 équipée de chenilles semblables à celles d'un char d'assaut se lançaient sur les pistes du Sahara pour établir une liaison nord-sud entre l'Algérie et l'Afrique occidentale. À cette époque, il fallait six mois pour traverser le Sahara et parcourir à dos de chameau les 3000 km de Touggourt à Tombouctou… Les B2 l'ont fait en 19 jours, un véritable record pour cette "Croisière des Sables" qui fut une véritable épopée, un peu comme le Paris-Dakar quand il se déroulait en Afrique…

Deux autochenilles B2 ont été préservées, dont le "Scarabée d'or" de l'explorateur Georges-Marie Haardt, qui se trouve au Conservatoire Citroën à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis). Le projet est de reproduire à l'identique cette automobile exceptionnelle qui a ensuite effectué la mythique "Croisière Noire", la traversée du continent africain sur plus de 20 000 km de pistes.

Un nouveau "Scarabée d'or" grâce au numérique

Les élèves ingénieurs de l'École nationale supérieure d'arts et métiers recevront en septembre le "Scarabée d'or" et en numériseront les pièces pour recréer les plans d'origine qui ont été perdus. Les élèves du lycée professionnel du Château-d'Epluches (Saint-Ouen-l'Aumône, Val-d'Oise), formant aux métiers de l'automobile et du transport, reproduiront les pièces spécifiques et construiront un nouveau "Scarabée d'or" sur la base d'une B2 de série.

Pour Olivier Masi, président de l'association Des voitures et des hommes organisatrice du projet, il s'agit de former la prochaine génération de "mécaniciens, carrossiers, tôliers formeurs, peintres, selliers, menuisiers, ébénistes", autant de métiers de l'automobile destinés au marché de l'entretien et de la restauration de voitures anciennes qui représente 20 000 emplois.

Publiée le 29/06/2016 à 08:54
Dernière modification le 29/06/2016 à 09:09
Partager :
Crédits

Editeur

La Plateforme de la Filière Automobile, 96 avenue du Général Leclerc, 92100 Boulogne
Association, représentée par Monsieur Bernard Million Rousseau, Directeur Général et affaire suivie par Monsieur Francis Arcaute, Directeur Comité métiers compétences.
Directeur de la publication : Monsieur Bernard Million Rousseau

Pour toutes questions, veuillez écrire à contact@planeteautomobile.com

PFA Investissements d'avenir

 

Conception

La conception fonctionnelle, créative, éditoriale et technique a été réalisée par l'agence COM CI COM CA

Logo COM CI COM CA COM CI COM CA
7 place de la défense
92800 Puteaux
Tél : 01 47 74 95 91
www.comcicomca.com

 

Nous remercions particulièrement Monsieur Mathieu Flonneau, maître de conférences en histoire contemporaine, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, IEP, P2M pour son aide sur le module "L'automobile toute une histoire".

 

Images

Les visuels photos du module "Des métiers d'avenir" sont issus de : © Renault Communication, © Citroën Communication, © PSA Peugeot Citroën, © Faurecia
Tous les autres crédits photos sont précisés directement dans les pages du site.

 

Hébergement

Le site est hébergé auprès de la société OVH

OVH
SAS au capital de 10 000 000 €
RCS Roubaix – Tourcoing 424 761 419 00045
Code APE 6202A
N° TVA : FR 22 424 761 419
Siège social : 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - France.

Retrouvez nous sur : twitter facebook youtube