À LA UNE

Les constructeurs automobiles, de futures entreprises de mobilité ?

Auto-partage, co-voiturage, véhicule
 avec chauffeur (VTC), location courte durée… L'innovation automobile n'est pas seulement technologique, elle est aussi sociétale. Les constructeurs se préparent aujourd'hui à devenir des "entreprises de mobilité" et des "fournisseurs de services"…

D'après le cabinet KPMG, 125 millions de voitures neuves seront vendues dans le monde
en 2025 (vs. 75 millions attendues en 2016). Un chiffre qui ne va pas sans poser les questions du trafic dans les grands centres urbains et de la règlementation environnementale de plus en plus rigoureuse… "Les problèmes de circulation dans les 30 plus grandes villes du monde coûtent plus de 266 milliards de dollars par an", note ainsi le cabinet Roland Berger qui suggère le développement de différents modes de transport et une connectivité accrue. Or, les constructeurs s'intéressent aux nouveaux modes de déplacement automobile… 

Une mobilité en pleine mutation

"Nous sommes en train de passer
 de la notion de propriété à celle d'expérience. (...) L'être humain a besoin de liberté 
de mouvement. Les besoins de mobilité continuent à croître", a récemment déclaré CarlosTavares, P.-D.G. du groupe PSA.

Selon lui, "Le groupe PSA a vocation à aller bien au-delà de la conception d'automobiles, tel que nous le faisons depuis plus d'un siècle avec un certain succès". Pour autant, le dirigeant reste prudent. "Est-ce que nous allons vendre moins de voitures ? Ce n'est pas du tout certain. Mais une façon de se préparer à cette éventualité, c'est d'être présent sur les services de mobilité. Ne pas préparer l'entreprise à cette éventualité serait évidemment une faute".

On remarque aussi que la plupart des constructeurs veulent rester maîtres des services liés à l'automobile et surtout des quantités astronomiques de données générés par les futures voitures autonomes et connectées. Pour le cabinet KPMG, "Le client, ses données et les revenus générés pendant la conduite
d'un véhicule connecté sont susceptibles
 d'être plus importants que la part de
marché liée aux voitures vendues. À l'avenir,
5 000 voitures connectées pourraient avoir
 plus de valeur que 50 000 véhicules
traditionnels."

Publiée le 27/11/2016 à 19:57
Dernière modification le 27/11/2016 à 20:11
Partager :
Crédits

Editeur

La Plateforme de la Filière Automobile, 96 avenue du Général Leclerc, 92100 Boulogne
Association, représentée par Monsieur Bernard Million Rousseau, Directeur Général et affaire suivie par Monsieur Francis Arcaute, Directeur Comité métiers compétences.
Directeur de la publication : Monsieur Bernard Million Rousseau

Pour toutes questions, veuillez écrire à contact@planeteautomobile.com

PFA Investissements d'avenir

 

Conception

La conception fonctionnelle, créative, éditoriale et technique a été réalisée par l'agence COM CI COM CA

Logo COM CI COM CA COM CI COM CA
7 place de la défense
92800 Puteaux
Tél : 01 47 74 95 91
www.comcicomca.com

 

Nous remercions particulièrement Monsieur Mathieu Flonneau, maître de conférences en histoire contemporaine, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, IEP, P2M pour son aide sur le module "L'automobile toute une histoire".

 

Images

Les visuels photos du module "Des métiers d'avenir" sont issus de : © Renault Communication, © Citroën Communication, © PSA Peugeot Citroën, © Faurecia
Tous les autres crédits photos sont précisés directement dans les pages du site.

 

Hébergement

Le site est hébergé auprès de la société OVH

OVH
SAS au capital de 10 000 000 €
RCS Roubaix – Tourcoing 424 761 419 00045
Code APE 6202A
N° TVA : FR 22 424 761 419
Siège social : 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - France.

Retrouvez nous sur : twitter facebook youtube