À LA UNE

Etude : le véhicule connecté à l'horizon 2025

Sauver des vies et éviter les accidents : cet exploit ne sera pas celui de super héros aux super pouvoirs mais de la voiture connectée à l'horizon 2025. Aux côtés de l'institut de recherche Prognos, l'équipementier Bosch s'est projeté dans l'avenir et a évalué ce que les véhicules connectés équipés de technologies comme la conduite hautement automatisée, l'assistant de freinage d'urgence ou encore l'intégration du smartphone, seront en mesure de faire. L'étude, qui portait sur l'Allemagne, les Etats-Unis et la Chine, montre qu'en 2025, les implications de l'interconnexion pourront notamment sauver plus de 11 000 vies. Explications.

Des assistants des services d’urgence

En 2025, les systèmes d’assistance connectés pourront sauver plus de 11 000 vies, dont 300 en Allemagne (Etats-Unis : 4000, Chine : 7000). De plus, plus de 260 000 accidents occasionnant des blessures corporelles (Allemagne : 30 000, Etats-Unis : 210 000, Chine : 20 000) pourront être évités chaque année, soit l’équivalent du nombre d’accidents enregistrés à Berlin sur une période de deux ans.

Des coûts réduits pour chaque propriétaire de voiture

Les systèmes d’assistance connectés permettront d’économiser jusqu’à 4,43 milliards d’euros en coûts de matériel et de dommages. Sur les 450 millions d’euros économisés en Allemagne (Etats-Unis : 3,6 milliards de dollars, Chine : 380 millions de dollars), 100 millions d’euros sont dus à la seule intégration du smartphone. Avec à la clé des économies substantielles pour les compagnies d’assurances, et donc pour le porte-monnaie de chaque propriétaire de voiture.

Des bienfaits pour l’environnement

400 000 tonnes de CO2, c'est l’équivalent de ce que les fonctions de mobilité connectée permettront d’économiser en 2025. Ce gain s’explique par le fait que les véhicules hautement automatisés consomment moins de carburant et que les technologies simplifiant la recherche d’une place de stationnement réduisent le trafic, et donc les émissions associées.

"Dans notre société, les ordinateurs, les smartphones et internet font aujourd’hui partie intégrante de nos vies. Il en sera de même des voitures connectées en 2025", explique Dirk Hoheisel, membre du Directoire de Robert Bosch GmbH.

Publiée le 28/04/2017 à 17:30
Dernière modification le 28/04/2017 à 17:30
Partager :
Crédits

Editeur

La Plateforme de la Filière Automobile, 96 avenue du Général Leclerc, 92100 Boulogne
Association, représentée par Monsieur Bernard Million Rousseau, Directeur Général et affaire suivie par Monsieur Francis Arcaute, Directeur Comité métiers compétences.
Directeur de la publication : Monsieur Bernard Million Rousseau

Pour toutes questions, veuillez écrire à contact@planeteautomobile.com

PFA Investissements d'avenir

 

Conception

La conception fonctionnelle, créative, éditoriale et technique a été réalisée par l'agence COM CI COM CA

Logo COM CI COM CA COM CI COM CA
7 place de la défense
92800 Puteaux
Tél : 01 47 74 95 91
www.comcicomca.com

 

Nous remercions particulièrement Monsieur Mathieu Flonneau, maître de conférences en histoire contemporaine, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, IEP, P2M pour son aide sur le module "L'automobile toute une histoire".

 

Images

Les visuels photos du module "Des métiers d'avenir" sont issus de : © Renault Communication, © Citroën Communication, © PSA Peugeot Citroën, © Faurecia
Tous les autres crédits photos sont précisés directement dans les pages du site.

 

Hébergement

Le site est hébergé auprès de la société OVH

OVH
SAS au capital de 10 000 000 €
RCS Roubaix – Tourcoing 424 761 419 00045
Code APE 6202A
N° TVA : FR 22 424 761 419
Siège social : 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - France.

Retrouvez nous sur : twitter facebook youtube