À LA UNE

Avec la blockchain, toute la vérité et rien que la vérité sur votre automobile

La blockchain… Sous ce nom presque inquiétant se cache l'innovation digitale la plus apte à bouleverser très vite notre quotidien. Mais qu'est ce que c'est, à quoi ça sert et qu'est ce que ça a à voir avec l'automobile ? Explications.

"Il faut s’imaginer la blockchain comme un très grand cahier, que tout le monde peut lire librement et gratuitement, sur lequel tout le monde peut écrire, mais qui est impossible à effacer et indestructible", déclarait en 2014 le mathématicien Jean-Paul Delahaye. La blockchain ("chaîne de blocs") est une technologie de vérification et de contrôle des échanges entre deux personnes ou toute entité. Utilisant des blocs codés et authentifiés s’additionnant entre eux au fil de la transaction, elle est infalsifiable car pour modifier une information, il faut changer chaque bloc en même temps chez chaque utilisateur.

Un carnet d'entretien numérique, décentralisé et infalsifiable

Quel rapport avec l'automobile ? C'est très simple ! Un carnet d'entretien du véhicule, numérique, décentralisé et infalsifiable permettrait de suivre une voiture de sa sortie d'usine jusqu'à la casse et rendrait toute fraude impossible. C'est ce que testent actuellement PSA et Renault. Les deux constructeurs ont lancé des expérimentations pour développer un tel carnet d'entretien, qui rendrait impossible la fraude au kilométrage. "Celle-ci peut concerner jusqu'à 30% des véhicules sur le marché de l'occasion", explique Thomas Heno, pilote innovation chez PSA.

PSA et Renault testent la blockchain

Chez Renault, la filiale financière RCI Bank en partenariat avec Microsoft, fournit son infrastructure blockchain. Pour Jean-Christophe Laval, directeur innovation et partenariats de RCI Bank, les raisons de se débarrasser du vieux carnet d'entretien sont nombreuses. "C'est un outil très manuel, en papier, pas sécurisé et falsifiable. Sur le marché de l'occasion, lorsque les tiers ne se connaissent pas, il y a un manque de confiance." Renault a livrée en juillet la première version de son pilote de carnet d'entretien numérique. Il permet à un garagiste d'enregistrer les évènements de la vie du véhicule, comme le kilométrage et le remplacement des pièces détachées, autre source de fraude.

De son côté, PSA a développé un prototype similaire avec La Poste et le groupe d'assurance Covéa. Le kilométrage des véhicules connectés de PSA est automatiquement transmis à intervalles réguliers. Lorsqu'un client a un accident, Covéa peut consulter son historique d'entretien et mandater un garagiste qui pourra aussi y accéder pendant un temps limité. Si jamais un véhicule est mis en épave, l'épaviste l'inscrit également sur la blockchain, ce qui permet d'empêcher leur remise sur le marché.

 

Publiée le 28/10/2017 à 16:20
Dernière modification le 30/10/2017 à 08:32
Partager :
Crédits

Editeur

La Plateforme de la Filière Automobile, 96 avenue du Général Leclerc, 92100 Boulogne
Association, représentée par Monsieur Bernard Million Rousseau, Directeur Général et affaire suivie par Monsieur Francis Arcaute, Directeur Comité métiers compétences.
Directeur de la publication : Monsieur Bernard Million Rousseau

Pour toutes questions, veuillez écrire à contact@planeteautomobile.com

PFA Investissements d'avenir

 

Conception

La conception fonctionnelle, créative, éditoriale et technique a été réalisée par l'agence COM CI COM CA

Logo COM CI COM CA COM CI COM CA
7 place de la défense
92800 Puteaux
Tél : 01 47 74 95 91
www.comcicomca.com

 

Nous remercions particulièrement Monsieur Mathieu Flonneau, maître de conférences en histoire contemporaine, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, IEP, P2M pour son aide sur le module "L'automobile toute une histoire".

 

Images

Les visuels photos du module "Des métiers d'avenir" sont issus de : © Renault Communication, © Citroën Communication, © PSA Peugeot Citroën, © Faurecia
Tous les autres crédits photos sont précisés directement dans les pages du site.

 

Hébergement

Le site est hébergé auprès de la société OVH

OVH
SAS au capital de 10 000 000 €
RCS Roubaix – Tourcoing 424 761 419 00045
Code APE 6202A
N° TVA : FR 22 424 761 419
Siège social : 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - France.

Retrouvez nous sur : twitter facebook youtube