À LA UNE

La France à la conquête du véhicule autonome

Depuis plusieurs mois, la voiture autonome made in France est une réalité testée sur les routes franciliennes à travers des C4 Picasso sans conducteur au volant et équipées du dispositif de conduite automatisée développé par PSA Peugeot Citroën. 

La filière automobile française n'a rien à envier aux autres filières européennes et aux géants du Net en terme d'avancées sur le véhicule autonome. Comme Audi, Google et d'autres entreprises, le groupe PSA Peugeot-Citroën est en effet très actif sur le sujet.

Pour preuve, les C4 Picasso "intelligentes" qui ont obtenu l'autorisation de quitter les circuits réservés aux ingénieurs pour silloner à toute heure du jour et dans toutes conditions de circulation des voies rapides à chaussées séparées en région parisienne et sur certains tronçons d'autoroutes, soit un champ de tests possibles de 2 000 km de voies.

Grâce à ces tests sur plusieurs années et les améliorations qui vont en découler, PSA Peugeot Citroën compte proposer à l'horizon 2020 une fonctionnalité de conduite automatique autorisant le conducteur sur une durée limitée à lâcher le volant et les pédales pour se reposer ; et la rendre financièrement accessible au plus grand nombre.

Pour remplacer la perception humaine de l'environnement, ce dispositif repose sur l'agrégation de plusieurs sortes de capteurs (radar, laser, vidéo) aux fonctionnalités complémentaires et sur une stratégie de fusion de données de ces capteurs permettant d'obtenir à tout instant, grâce aux algorithmes, l'information la plus performante possible le plus souvent possible. Les ingénieurs spécialisés en intelligence artificielle de PSA planchent également sur l'introduction de capacités d'anticipation et d'intuition qui permettraient à la voiture autonome d'interpréter ce qu'elle voit pour prendre la bonne décision, en toute sécurité.

Cette avancée considérable de la filière française devrait être renforcée par les développements de Renault, qui devrait être prochainement autorisé à lancer sur les routes de France son prototype de véhicule autonome Next Two, une petite citadine électrique sur base de Zoé.

D'ici à 2035 et au vu des technologies déployées, ce sont des voitures 100% autonomes qui devraient être mises sur le marché.

Pour cela, il faudra lever un certain nombre de freins autres que technologiques : des lois incompatibles (la convention de Vienne par exemple, exige que le conducteur garde les mains sur le volant du véhicule) ; un manque de standards communs dans les systèmes développés ; une infrastructure physique inadaptée à une communication continue entre les différents véhicules ; une infrastructure technique et logistique et des véhicules qui doit prendre en compte le risque de panne et garantir la sécurité de l'information.

Publiée le 09/09/2015 à 11:49
Dernière modification le 21/01/2016 à 17:35
Partager :
Crédits

Editeur

La Plateforme de la Filière Automobile, 96 avenue du Général Leclerc, 92100 Boulogne
Association, représentée par Monsieur Bernard Million Rousseau, Directeur Général et affaire suivie par Monsieur Francis Arcaute, Directeur Comité métiers compétences.
Directeur de la publication : Monsieur Bernard Million Rousseau

Pour toutes questions, veuillez écrire à contact@planeteautomobile.com

PFA Investissements d'avenir

 

Conception

La conception fonctionnelle, créative, éditoriale et technique a été réalisée par l'agence COM CI COM CA

Logo COM CI COM CA COM CI COM CA
7 place de la défense
92800 Puteaux
Tél : 01 47 74 95 91
www.comcicomca.com

 

Nous remercions particulièrement Monsieur Mathieu Flonneau, maître de conférences en histoire contemporaine, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, IEP, P2M pour son aide sur le module "L'automobile toute une histoire".

 

Images

Les visuels photos du module "Des métiers d'avenir" sont issus de : © Renault Communication, © Citroën Communication, © PSA Peugeot Citroën, © Faurecia
Tous les autres crédits photos sont précisés directement dans les pages du site.

 

Hébergement

Le site est hébergé auprès de la société OVH

OVH
SAS au capital de 10 000 000 €
RCS Roubaix – Tourcoing 424 761 419 00045
Code APE 6202A
N° TVA : FR 22 424 761 419
Siège social : 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - France.

Retrouvez nous sur : twitter facebook youtube