La Traction avant
Coupe de la Traction avant
© Citroën Communication

Présentée à la presse en 1934, la Traction avant devenait la reine de la route.

Innovante, élégante et performante, cette berline fut immédiatement plébiscitée par les Français pour son confort, sa fiabilité et sa remarquable tenue de route.

Sous le crayon du grand designer italien Flaminio Bertoni (1903-1964), sa ligne était fluide, harmonieuse et très en avance sur les autres voitures de son temps. Elle offrait d'importantes innovations techniques : coque en acier, freins hydrauliques, suspension à roues indépendantes par barre de torsion, moteur qui entraînait les roues avant.

Traction avant de 1938
© Citroën Communication / Georges Guyot

En regroupant à l'avant le moteur et les roues motrices, cette technique de traction avant permettait de disposer d'une mécanique plus compacte et de supprimer l'arbre de transmission. La voiture devenait plus basse, plus légère, avec une meilleure adhérence.

Favorite des gangsters et des policiers, la Traction avant est adoptée pendant la Seconde Guerre mondiale par les résistants des Forces Françaises de l'Intérieur (mais aussi la Gestapo !) en raison de sa grande endurance et de sa rapidité.

Entre 1934 et 1957, près de 760 000 exemplaires avaient été produits.