Le système de mise en veille (Stop & Start)
Interrupteur Stop & Start
© Citroën Communication / DMCC / Pub /
Éditions / Duncan Snow

En ville, une voiture passe près de 35% de son temps à l'arrêt, temps pendant lequel le moteur fonctionne inutilement.

Inventé dans les années 1980, le système Stop & Start s'est généralisé ces dernières années pour y remédier. À la clé, une économie significative de carburant, pouvant atteindre 15% en conduite urbaine dense, une réduction de la pollution et des émissions de CO2.

Le principe est simple : le moteur ne tourne que lorsque le véhicule se déplace.

Ainsi, dans les embouteillages ou aux feux rouges, le moteur thermique est coupé. Dès que le conducteur ôte le pied du frein ou débraye, le moteur redémarre.

Pour maximiser la réduction de consommation, le système coupe le moteur le plus tôt possible, avant même l'arrêt complet de la voiture et le redémarre rapidement et discrètement pour que la sécurité et le confort du conducteur s'en trouvent préservés.

Dans les systèmes les plus récents, la coupure du moteur s'opère à partir de 8 km/h avec une boîte robotisée, et 20 km/h avec une boîte manuelle. Le redémarrage est immédiat (400 msec), silencieux et sans vibrations.