La première automobile produite à la chaîne en France


C'est en 1919 qu'André Citroën (1878-1935) fit sortir la Type A 10 HP des chaînes de production. 

Pour la première fois, il était possible d'acheter en France une voiture complète, carrossée et équipée avec des phares électriques, un démarreur électrique et une roue de secours, au prix de 7 950 francs de l'époque.

Publicité pour la Type A 10 HP
© Citroën Communication


Elle a été fabriquée selon les principes de conception et de production d'Henry Ford, qui les applique depuis plus de 10 ans dans ses usines de Dearborn près de Detroit aux États-Unis.

Avec sa Ford T, il a fait entrer l'automobile dans l'ère de la grande série en produisant plus de 15 millions d'exemplaires entre 1908 et 1927. Fiable, peu chère à l'achat comme à l'usage, Ford l'a simplifiée au maximum pour limiter son coût de production : le moteur est coulé d'un seul bloc, le châssis n'est qu'une simple échelle, le bois des carrosseries a été remplacé par de la tôle emboutie.

Son montage se faisait à la chaîne, ce qui permettait de faire passer la durée d'assemblage de 12 h à environ 1 h 30, et le salaire des ouvriers est proportionnel au prix de la voiture (5 $ par jour, le double du salaire moyen).

Dans les usines Citroën à proximité du Quai de Javel, on assemblait environ 30 Type A par jour et des infrastructures sociales innovantes sont proposées aux salariés (crèches, cabinet dentaire...).