Le moteur Diesel
Pompe à injection Diesel de 1936
© Bosch

Conçu en 1893 par l'ingénieur allemand Rudolph Diesel (1858-1913), ce moteur à combustion interne ne fut réellement adopté par les constructeurs automobiles qu'à partir des années 1920, d'abord pour les véhicules industriels puis pour la première fois sur une automobile en 1936.

Il est constitué des mêmes éléments que le moteur à essence, excepté son allumage qui est spontané par auto-inflammation, sans qu'il soit donc nécessaire de recourir à un allumage commandé par bougie.

Son succès sera relativement limité au début. Car même s'il consomme moins de carburant que le moteur à explosion, il est lourd, malodorant, bruyant et polluant. De plus, son alimentation en carburant dans la chambre de combustion par une sorte de "pompe à air comprimé" ne permet pas d'atteindre des vitesses élevées de rotation de la part du moteur.

Grâce à l'invention de la pompe à injection en 1925 par Robert Bosch (1861-1942), il devient un moteur performant, consommant peu et alimenté par un carburant économique à l'époque.

Plus tard, d'autres innovations vont améliorer encore son rendement mais aussi son impact environnemental et sonore.