UNE FILIÈRE ATTRACTIVE

Réduction de la consommation et des émissions

LE VÉHICULE ÉLECTRIQUE

Parce qu'il ne rejette pas de CO2, ni d'émissions polluantes, le véhicule électrique peut devenir une vraie réponse aux problématiques liées à l'environnement et aux nuisances sonores dans les villes.

COMMENT FONCTIONNE UN VÉHICULE ÉLECTRIQUE ?

Un véhicule électrique se déplace grâce à un moteur électrique. Celui-ci est alimenté en électricité grâce à une batterie, qui joue le rôle de réservoir d'énergie.

Cette batterie est chargée par le biais d'une prise de charge à l'avant ou sur le côté du véhicule, que l'automobiliste connecte au réseau électrique. Le courant alternatif fourni par le réseau est transformé en courant continu pour pouvoir être utilisé par la batterie. Puis il est à nouveau transformé en courant alternatif de fréquence et de voltage différents de celui du réseau pour faire fonctionner le moteur.

Une fois en route, le véhicule électrique se déplace sans bruit. Il ne fait pas d'à-coups, ne cale pas, n'a pas de boîte de vitesses ni d'embrayage, car la vitesse est obtenue en augmentant la consommation électrique.

Le moteur peut récupérer l'énergie de la décélération du véhicule, lorsque que le conducteur lève le pied de l'accélérateur. Certains modèles récupèrent également l'énergie du freinage.

LA BATTERIE LITHIUM-ION À LA LOUPE

Parmi les différentes options pour le stockage de l'énergie, la batterie de type lithium-ion apparaît comme étant la plus porteuse d'avenir.

Plus petite, plus légère et de plus grande capacité de stockage que des technologies plus anciennes (à partir de plomb ou de nickel), elle peut être chargée même partiellement à tout instant sans entraîner de dégradation prématurée de ses performances.

Son élément de base est une cellule qui peut être apparentée à une pile. Plusieurs cellules forment un module, plusieurs modules forment un pack et plusieurs packs, une batterie.

Celle-ci est équipée d'un système de contrôle électronique qui vérifie en permanence l'état de chaque cellule.

L'IMPORTANCE DE L'INFRASTRUCTURE DE RECHARGE

Pour que les véhicules électriques puissent se généraliser, il est nécessaire de construire une infrastructure à la hauteur de ce déploiement :
• en densité de points de charge ;
• en diversité de systèmes (charge lente, stations de charge rapide, stations d'échange de batteries...).

Cela implique donc un fort développement des systèmes de charge chez les particuliers, au niveau des stationnements publics, des parkings souterrains, d'entreprises, de supermarchés...

Un tel réseau n'est pas sans freins :
• cela demande un investissement conséquent ;
• cela peut poser des problèmes d'emprise au sol et de sécurité ;
• cela pose la question de la standardisation pour que chaque voiture puisse se recharger sur n'importe quelle prise et/ou échanger facilement sa batterie.

Les défis de demain

Ces dernières années, d'importants progrès ont été réalisés pour améliorer les batteries en termes de poids, de fiabilité et de coût. Cependant, l'avenir du véhicule électrique dépend de la levée d'un certain nombre d'incertitudes :

La longévité
des batteries
L'autonomie
Les sources d'énergies utilisées pour produire l'électricité servant à la charge
Le coût de cette électricité
et l'évolution
de sa taxation

POUR ALLER PLUS LOIN

La recharge à induction

La technologie de la recharge à induction, également appelée charge sans fil, permet de recharger la batterie de son véhicule électrique ou hybride rechargeable sans utiliser un câble, une prise de courant ou une borne de recharge.

Elle consiste à transférer de l'énergie via un champ électromagnétique. Une plaque posée au sol et dotée d'une bobine de cuivre sous tension émet un champ magnétique à destination d'une deuxième plaque, elle-aussi dotée d'une bobine, installée sous le véhicule. Un courant électrique est alors généré et permet de recharger la batterie.

EN SAVOIR PLUS SUR LES POSITIONS TECHNIQUES
DE LA FILIÈRE AUTOMOBILE

Haut de page
Partager :
Crédits

Editeur

La Plateforme de la Filière Automobile, 96 avenue du Général Leclerc, 92100 Boulogne
Association, représentée par Monsieur Bernard Million Rousseau, Directeur Général et affaire suivie par Monsieur Francis Arcaute, Directeur Comité métiers compétences.
Directeur de la publication : Monsieur Bernard Million Rousseau

Pour toutes questions, veuillez écrire à contact@planeteautomobile.com

PFA Investissements d'avenir

 

Conception

La conception fonctionnelle, créative, éditoriale et technique a été réalisée par l'agence COM CI COM CA

Logo COM CI COM CA COM CI COM CA
7 place de la défense
92800 Puteaux
Tél : 01 47 74 95 91
www.comcicomca.com

 

Nous remercions particulièrement Monsieur Mathieu Flonneau, maître de conférences en histoire contemporaine, Université Paris I Panthéon-Sorbonne, IEP, P2M pour son aide sur le module "L'automobile toute une histoire".

 

Images

Les visuels photos du module "Des métiers d'avenir" sont issus de : © Renault Communication, © Citroën Communication, © PSA Peugeot Citroën, © Faurecia
Tous les autres crédits photos sont précisés directement dans les pages du site.

 

Hébergement

Le site est hébergé auprès de la société OVH

OVH
SAS au capital de 10 000 000 €
RCS Roubaix – Tourcoing 424 761 419 00045
Code APE 6202A
N° TVA : FR 22 424 761 419
Siège social : 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - France.

Retrouvez nous sur : twitter facebook youtube
3390px