Symptômes d’un joint de culasse hs : comment le diagnostiquer ? 

Pour éviter tout risque de détérioration ou de panne de moteur, il est important de comprendre son fonctionnement et celui de chaque accessoire automobile qui le compose. Le joint de culasse est une des pièces centrales de la voiture. Savoir diagnostiquer un joint de culasse HS est extrêmement important pour éviter une casse moteur.

En effet, le joint de culasse joue un rôle clé dans le fonctionnement du moteur. Défectueux, il peut entraîner des dysfonctionnements et rendre le moteur inutilisable.

Quelle est cette pièce auto si importante ? Quels sont les symptômes d’un joint de culasse hs et comment le diagnostiquer ?

Qu’est ce qu’un joint de culasse ?

Bien qu’il s’agisse d’un petit élément, le joint de culasse est une pièce déterminante dans le fonctionnement d’un moteur. Situé entre le bloc moteur et la culasse (pièce qu’on retrouve essentiellement dans les moteurs à combustion interne), cet accessoire joue un rôle d’isolant thermique.

Conçu de façon à être étanche, il empêche les fuites de fluide et de gaz lors du processus de combustion du moteur.

La culasse est un composant mécanique étroitement lié au moteur ; elle est plaquée sur le côté supérieur des cylindres et permet de fermer la chambre de combustion. Pièce complexe, la culasse est exposée à de hautes températures.

Aussi, ce joint mécanique permet de faire la liaison entre la culasse et le moteur, le joint de culasse doit être extrêmement résistant (c’est d’ailleurs l’une des pièce auto les plus résistantes qui soit).

joint de culasse

Un joint de culasse défectueux peut entraîner plusieurs types de pannes de moteur qui sont, bien souvent, irréparables : l’automobiliste sera contraint d’acheter d’un nouveau moteur. Et, dans ce cas là, il est souvent plus rentable d’acheter une nouvelle voiture.

Heureusement que certains signes avant-coureurs permettent de définir le mauvais état du joint de culasse.

Vous soupçonnez être victime d’une de ces pannes et vous voulez connaître les différents signes de panne d’un joint de culasse hs et savoir comment le diagnostiquer ? Voici les différents symptômes qui peuvent vous alerter.

Symptômes à l’origine d’un joint de culasse défaillant

Le bon fonctionnement d’un moteur est conditionné par la parfaite interaction entre les pièces qui le composent.

Si l’une des pièces automobiles s’avère défectueuse, toute la structure peut être impactée et les coûts de réparation de la voiture se multiplient rapidement..

Un joint de culasse en panne envoie certains messages qui ne trompent. Voici la liste des symptômes les plus courants :

Votre voiture produit de la fumée blanche

fumée blanche joint de culasse hs

Vous avez une vapeur blanche et épaisse qui se dégage du tuyau d’échappement et cette fumée blanche sort du tuyau avec un débit anormal ?

Ce problème entraîne parfois un effet boule de neige (surchauffe du moteur, liquide de refroidissement qui diminue de façon drastique).

Cette épaisse fumée indique clairement que vous avez un problème au niveau du moteur (et dans la majorité des cas au niveau des joints).

Afin d’éviter une surchauffe moteur, stoppez le véhicule et effectuez les changements nécessaires.

L’effet “mayonnaise”

joint de culasse hs effet mayonnaise

Dans le jargon des mécaniciens : la “mayonnaise” est le phénomène qui a lieu lorsque le liquide de refroidissement s’immisce dans  l’huile de moteur.

Il s’agit là d’un cocktail nocif pour le moteur qui résulte d’un joint de culasse HS et qui peut provoquer la défaillance complète de votre pièce principale.

Le moteur surchauffe

La température moyenne d’un moteur est de 90° avec une marge de +/- 10 degrés. Dans le cas où votre auto entre en surchauffe et atteint les 120 degrés, il y a du souci à se faire pour l’état de votre moteur.

En effet, une surchauffe moteur est souvent dûe au le liquide de refroidissement qui est “corrompu” par une présence extérieure : le joint de culasse ne joue donc plus son rôle d’étanchéité.

Si votre moteur de voiture est trop chaud, le voyant rouge du liquide de refroidissement va s’activer. Vous devez vous arrêter et procéder aux réparations nécessaires.

Diagnostiquer un joint de culasse hs

Plusieurs véhicules finissent au garage par négligence, mais également par ignorance.

Un petit élément qui ne fonctionne pas correctement, de la poussière ou une fuite d’huile et c’est toute la machinerie automobile qui est gangrénée.

La bonne attitude à avoir ?

Effectuer ses révisions et faire un diagnostic du moteur de son véhicule régulier en vérifiant l ‘état de chaque pièce.

Le check-in de l’état du joint de culasse est plutôt simple. Vous êtes prêt à plonger la tête sous le capot ? Suivez ces différentes étapes pour savoir apprendre à diagnostiquer un joint de culasse HS.

1- Vérification du vase de remplissage d’huile

Après avoir ouvert le capot,  cherchez la coupe de remplissage d’huile. Située côté moteur, elle est représentée par une sorte de burette.

Pour vérifier si le joint de culasse est toujours étanche, il suffit de regarder du côté du bouchon du récipient. Si celui-ci est imbibé d’une sorte de mayonnaise jaune, il est fort probable que le joint de culasse ait perdu son étanchéité et ne soit donc plus fonctionnel.

2- La couleur de l’huile de moteur a-t-elle changé ?

Avant d’ouvrir le vase d’expansion qui abrite l’huile de moteur, soyez sûr que ce dernier est totalement refroidi. Il est conseillé de patienter au moins une heure après avoir arrêté le véhicule.

Pour vérifier la couleur de l’huile :

  • Otez le bouchon (nettoyez ledit bouchon s’il contient de la crasse)
  • Servez-vous de la jauge pour vérifier la couleur de l’huile.

Si l’huile est claire, cela signifie qu’elle est altérée. Il se peut que du liquide de refroidissement se soit introduit dans votre huile, ce qui est souvent la cause d’un joint de culasse HS.

3- Prenez le volant et conduisez votre voiture

Le tableau de bord est un excellent indicateur. Il vous permet de connaître l’état des pièces de votre véhicule grâce aux différents voyants.

Aussi, appuyez sur l’accélérateur et conduisez pendant quelques minutes. Si l’icône du liquide de refroidissement ou celui de l’huile de moteur s’allume en cours de route, il est fort probable que votre joint de culasse soit défectueux.

  • Il est normal que tous les voyants soient allumés lorsque vous démarrez votre véhicule.

4- La couleur de la fumée qui émane du tuyau d’échappement

Vérifiez la couleur de la fumée qui sort du pot d’échappement. Elle en dit long sur l’état de votre joint de culasse.

L’émission de fumée -très- blanche n’est pas un bon signe. Bien souvent, il est nécessaire de changer votre joint de culasse si vous rencontrez ce problème auto.

5- Le contrôle de l’état d’un joint de culasse expliqué en vidéo

Derniers articles

Envie de réduire votre mensualité d'assurance voiture ?

Simulation gratuite et rapide !
Faire une Simulation
Service gratuit et sans obligation de souscription
close-link