Comment fonctionne une assurance auto ?

Dès que l’achat de votre voiture est finalisé, il est primordial de réfléchir à la compagnie d’assurance à laquelle vous pouvez souscrire. En effet, la loi impose la souscription d’une assurance auto si vous disposez d’un véhicule. Comment fonctionne une assurance auto ?

La souscription d’une assurance auto : le fonctionnement

Il est nécessaire d’obtenir un devis pour votre assurance auto avant de souscrire une assurance. Sachez que vous pouvez souscrire une assurance auto via Internet. Cependant, dans certains cas, cela ne peut pas se faire et vous devez donc vous rendre directement chez votre compagnie d’assurance.

Pour formaliser la souscription, vous devez fournir des documents tels que la carte grise du véhicule, le relevé d’informations et le permis de conduire. Sachez que le contrat est valide dès que vous signez la proposition d’assurance.

Une fois cette étape effectuée, votre assureur vous fournit un certificat d’assurance ou papillon vert que vous devez impérativement poser sur le pare-brise de votre véhicule. Ce certificat contient :

  • le nom de l’assureur,
  • le numéro de souscription du contrat,
  • le numéro d’immatriculation du véhicule,
  • les dates de validité du contrat.

Mis à part le certificat, vous devez présenter une attestation contenant l’adresse de l’assureur, le nom et prénom ainsi que l’adresse du souscripteur en cas de contrôle routier.

Les garanties d’une assurance auto

Une assurance auto propose plusieurs garanties susceptibles d’être classées en 4 grands types :

La garantie obligatoire

Si vous possédez une voiture, vous devez impérativement souscrire une assurance responsabilité civile aussi appelée assurance au tiers. Cette garantie concerne exclusivement les dommages causés à un tiers.

Les garanties facultatives

Il existe trois catégories de garanties facultatives :

  • Les garanties de dommages au véhicule, dont la garantie dommage tous accidents ou tous risques, la garantie dommages collision, la garantie incendie et vol et la garantie bris de glace.
  • Les garanties supplémentaires liées aux garanties dommages comptant la garantie tempête, la garantie catastrophe naturelle ou technologique et la garantie attentat et acte de terrorisme.
  • Les garanties complémentaires, dont la garantie panne mécanique, la garantie « contenu du véhicule » et la garantie « prêt de volant » ou le prêt du véhicule.

Puisqu’elles sont facultatives, vous avez le choix de souscrire l’une ou l’autre de ces garanties. Il vous est également possible de ne souscrire aucune de ces options.

La garantie personnelle du conducteur

Cette garantie figure parmi les formules d’assurance tous risques. Elle est la seule garantie qui prend en charge les dommages corporels occasionnés au conducteur indépendamment de sa responsabilité. Le domaine d’application de la garantie est variable. D’une part, elle peut s’appliquer uniquement si le conducteur se trouve à bord de la voiture. D’autre part, elle s’applique également si le conducteur se trouve à bord de tout autre véhicule appartenant à un tiers.

Notez que cette garantie prend en charge le préjudice subi, les frais médicaux et la perte de revenus en raison d’un arrêt de travail.

Les garanties facultatives de services

Elles servent généralement à compléter la couverture du véhicule. Il existe deux catégories de garanties facultatives de services.

D’abord, nous pouvons compter la garantie de protection juridique dans laquelle l’assureur représente l’assuré. Les honoraires de l’avocat ainsi que les frais d’expertise et de procédure sont également à la charge de la compagnie d’assurance. Ce type de garantie est soumis à plusieurs conditions, notamment celles relatives aux plafonds d’honoraires et aux délais de carence.

Ensuite, il y a la garantie assistance dépannage. La majorité des compagnies d’assurance la proposent à leurs clients. Elle concerne une garantie en cas de panne du véhicule. À cet effet, l’assureur s’occupe du remorquage du véhicule, de l’hébergement du conducteur et de la mise à disposition d’une voiture de remplacement pendant la durée des réparations.

Les formules de l’assurance auto

protéger son véhicule

Découvrez les critères à prendre en compte avant de souscrire une assurance auto, en vous renseignant sur Internet. Notez que vous êtes tenu de souscrire une assurance automobile même si celle-ci reste au garage. Vous pouvez donc choisir parmi les trois formules d’assurance auto, en l’occurrence l’assurance au tiers, au tiers étendu et tous risques.

Le minimum que vous pouvez faire est de souscrire une assurance au tiers. Elle dédommagera ce dernier en cas de sinistre. Elle constitue l’assurance la moins chère et donc la moins protectrice parmi les trois formules.

Pour mieux vous couvrir, vous pouvez choisir l’assurance au tiers étendu ou assurance auto intermédiaire. Elle est idéale si vous disposez d’un budget limité.

Enfin, l’assurance tous risques est l’assurance la plus protectrice. Vous pouvez opter pour cette formule si vous roulez beaucoup ou si vous disposez d’une voiture plutôt récente. Grâce à elle, vous serez couvert en toutes circonstances.

À l’évidence, pour choisir la formule adaptée à vos besoins, il est nécessaire de tenir compte de vos habitudes, de votre type de conduite et du type de véhicule dont vous disposez.

Le remboursement de l’assurance auto

Dans le cas d’un sinistre automobile ou d’un accident, il est indispensable d’établir un constat amiable. Ce dernier doit se faire en rassemblant les preuves nécessaires telles que des photos, une description de l’accident ou le témoignage de quelqu’un.

Vous disposez ensuite de cinq jours à compter du sinistre ou de l’accident pour envoyer le constat à votre assureur, et bénéficier d’une indemnisation rapide. Notez cependant qu’en cas de vol, vous ne disposez que de deux jours.

La franchise dans une assurance auto

La franchise représente la somme que vous, en tant qu’assuré, versez à l’assureur à la suite d’un sinistre dont vous êtes responsable. L’assureur ne rembourse pas cette somme. Elle est, soit correspondante au pourcentage du montant de l’indemnisation, soit fixe.

Le but principal de la franchise est de responsabiliser les conducteurs. Si un sinistre survient, le risque est partagé entre l’assureur et l’assuré. Nous pouvons distinguer quatre formes de franchises :

  • La franchise simple ou relative : elle change selon la franchise mentionnée dans le contrat. L’assuré est tenu de régler lui-même les frais si la valeur des dégâts occasionnés par le sinistre est inférieure à la franchise.
  • La franchise absolue : ici, l’assuré se charge de la franchise. En revanche, l’assureur paie une somme en guise d’indemnité qui fera objet d’une déduction.
  • La franchise kilométrique : elle représente le nombre de kilomètres maximal qui peut faire objet d’une assistance. Pensez à choisir une garantie zéro kilomètre, car grâce à elle vous pouvez bénéficier d’un dépannage à l’endroit que vous désirez.
  • La franchise en jours : cette franchise fixe le nombre de jours de validité de la garantie. Elle s’applique souvent pour un véhicule de remplacement.

Par ailleurs, notez qu’une franchise assez basse implique une prime élevée. Un bon calcul vous permet de moins débourser.

La clause de bonus/malus

Cette clause est un système qui majore ou réduit votre prime d’assurance. L’action réalisée dépend de votre comportement au volant durant l’année ainsi que du nombre de sinistres enregistrés. La condition est que l’assuré doit avoir une part de responsabilité dans le sinistre pour pouvoir donner un bonus ou un malus.

À cet effet, un bonus compte une réduction de 5 % sur votre prime d’assurance. Sachez que vous ne pouvez bénéficier que d’une réduction de 50 % maximum ce qui correspond à treize années sans aucun sinistre enregistré. Les jeunes conducteurs ne sont malheureusement pas concerné par cette mesure.

Le malus, quant à lui, compte une majoration de 25 % sur votre prime d’assurance. En cas de responsabilité partielle, la majoration ne sera que de 12,5 %.

Une fois votre contrat d’assurance achevé et que vous changez de voiture ou de compagnie d’assurance, votre bonus ou votre malus fera automatiquement l’objet d’un transfert. Il en va de même si vous obtenez une voiture complémentaire.

Derniers articles

Envie de réduire votre mensualité d'assurance voiture ?

Simulation gratuite et rapide !
Faire une Simulation
Service gratuit et sans obligation de souscription
close-link