Ouvrir une franchise de contrôle technique : les procédures à suivre

L’attrait principal du franchisage est qu’il offre aux personnes une façon unique de travailler qui est normalisée et fondée sur des méthodes testées maintes fois. Le succès est donc facilement au rendez-vous. Cependant, il s’agit également d’un mode de fonctionnement qui suscite beaucoup d’interrogations. C’est pourquoi nous vous invitons à découvrir les procédures à suivre pour une ouverture de franchise de contrôle technique automobile.

Quels sont les prérequis pour établir une franchise de contrôle technique ?

En France, les centres de contrôle technique sont extrêmement encadrés. Ainsi, afin de pouvoir mettre une telle structure, la personne doit obligatoirement posséder un agrément, disposant d’une validité de dix ans si le centre est rattaché à un réseau. Pour obtenir celui-ci, le demandeur doit toutefois remplir deux conditions primordiales.

Première condition : la formation

La formation est accessible aux personnes remplissant au moins une de ces conditions :

  • Disposer d’un BAC PRO, un BTS ou un DUT dans un secteur relatif à la mécanique automobile.
  • Être en possession d’un CAP ou d’un BEP dans un secteur relatif à la mécanique automobile et disposer d’un minimum de deux ans d’expérience dans ce domaine.
  • Posséder d’un minimum de cinq ans d’expérience dans la réparation de véhicule
  • La formation initiale dure 200 heures, et doit être accompagnée de formation complémentaires, pour un total de 250 heures.
  • Dans le cas du contrôle des poids lourds, une série de formations additionnelles est nécessaire pour ouvrir une franchise de contrôle technique.

Seconde condition : les locaux

controle technique franchise

L’arrêté Ministériel datant du 18 juin 1991 précise les lignes directrices que doivent suivre les locaux d’un centre de contrôle technique. En résumé, le local doit disposer d’un toit, être à l’abri du gel et la zone de contrôle technique. Il doit disposer d’au moins trois mètres de hauteur pour sept mètres de long et de deux mètres et demi de large.

Les locaux doivent par ailleurs disposer du matériel nécessaire aux différentes opérations de contrôle technique. Cela inclut, mais n’est pas limité à :

  • Un appareil permettant de contrôler les feux d’éclairage;
  • Un dispositif de vérification de la symétrie de suspension;
  • Un moyen de contrôler l’état des pneus.

Prévoyez également l’acquisition d’un PDA (Personal Digital Assistant, soit assistant digital personnel). Ce dernier permet de saisir les données utiles aux contrôles, et agit comme une sorte de miniordinateur.

Les procédures à suivre pour établir un franchisage de contrôle technique

ouvrir franchise controle technique

Une fois les prérequis remplis, les choses sérieuses commencent et vous devez lancer les procédures. La première chose à faire est de trouver son franchiseur.

Contacter le franchiseur de votre choix

Pour l’ouverture d’une franchise de contrôle technique, vous aurez deux choix. Soit, ouvrir un centre en indépendant tout en étant rattaché à un grand groupement, soit ouvrir un centre directement rattaché à un grand réseau.

Les deux présentent des avantages puisque la première vous permet de travailler comme bon vous semble, de développer, si vous le souhaitez, votre centre de contrôle technique, etc. Le second choix vous permet de jouir de la réputation du réseau, de son enseigne et de ses offres, ce qui vous garantit une plus grande visibilité et une clientèle plus rapide.

Une fois que vous avez fait votre choix, vous devez seulement contacter le réseau et présenter votre projet de franchise. Il est libre d’accepter ou non. L’ouverture d’une franchise de contrôle technique avec un réseau sera payante, mais vite rentabilisée grâce à la visibilité de la marque.

Nous vous conseillons de choisir un centre de contrôle technique qui vous accompagne dans les démarches, que cela soit sur le plan de la communication ou sur le plan juridique. Pour avoir une bonne visibilité en ligne, vous pouvez également choisir un centre qui propose la prise de rendez-vous en ligne. C’est actuellement la meilleure solution pour trouver des clients rapidement.

Demander l’obtention de la franchise

Lors de la prise de contact, le franchiseur va étudier votre dossier et s’assurer de la viabilité de votre projet. Pour cela, il est en droit de vous demander vos chiffres d’affaires des années précédentes et s’assurer de votre solvabilité.

Sachez que tous les réseaux de contrôle technique ne demandent pas d’apports. Certains récupèrent une marge sur votre chiffre d’affaires. Les modalités dépendent du centre de contrôle technique choisi.

Lorsque vous aurez fait votre demande auprès du réseau de votre choix, et si votre dossier est accepté, vous recevrez un contrat d’affiliation qui vous permettra de travailler sous le nom de l’enseigne.

Quel prix moyen pour une franchise de contrôle technique ?

Les prix vont varier, en fonction de la réputation du centre. Chaque réseau de contrôle technique est libre de fixer ses prix, certains d’ailleurs ne demandent même pas d’apport personnel. En moyenne, l’enseigne demandera un apport personnel de 40 000 euros, mais certaines peuvent monter à 60 000 et d’autres ne sont que de 30 000 euros.

Derniers articles

Envie de réduire votre mensualité d'assurance voiture ?

Simulation gratuite et rapide !
Faire une Simulation
Service gratuit et sans obligation de souscription
close-link