Peut-on conduire avec un corset lombaire? 

Le corset orthopédique est un dispositif médical dont le rôle est de redresser la posture et la colonne vertébrale. Il permet de protéger la moelle épinière. Cet accessoire immobilise les vertèbres lombaires. Mais est-il prudent de conduire avec un corset lombaire ?

Dans cet article, nous allons répondre à cette question. Par la même occasion, on vous donnera des conseils sur l’utilisation de ce dispositif médical et vous informera sur les techniques permettant de soulager les douleurs lombaires au volant.

Conduire avec un corset lombaire : est-ce une bonne idée ?

Est-il conseillé de conduire avec un corset lombaire ?

Le port d’un corset lombaire est préconisé dans certaines situations. On le conseille à la suite d’une opération de l’arthrodèse du rachis thoracique lombaire ou lombo-sacré.

Après une telle intervention chirurgicale, la cicatrisation sera rapide. Toutefois, la récupération s’avère assez longue, car les ligaments et les tissus musculaires ont besoin davantage de temps pour se reconstruire.

En plus de mettre un corset lombaire adapté, il faut aussi prendre certaines précautions. On ne doit pas solliciter certaines parties du corps. La position assise est déconseillée pendant 6 mois après l’opération. Il en va de même pour le port de charges lourdes.

Par contre, les professionnels de la santé conseillent la marche. Il faut cependant choisir un terrain plat comptant peu de dénivelés. De cette manière, les jambes ainsi que certains muscles seront moins sollicités.

Mais pour entrer dans le vif du sujet, sachez qu’il faut patienter 3 mois après l’intervention chirurgicale pour pouvoir conduire. Lorsque vous êtes au volant, il faut enlever le corset, car il risque de vous gêner.

Conduire avec un corset lombaire : des conseils à considérer

corset lombaire

Après une opération chirurgicale débouchant sur le port d’un corset orthopédique, vous devez tenir compte de certaines précautions avant de prendre le volant. D’ailleurs, il se peut que vous soyez dans l’impossibilité de monter dans une voiture pendant quelques semaines.

Au tout début, lorsqu’il est enfin faisable de monter dans un véhicule, il est nécessaire d’opter pour des trajets plus courts. Pensez à demander que le conducteur fasse preuve de prudence au volant. Les conduites sportives sont proscrites.

Le chirurgien veillera sur le patient tout au long de son rétablissement, et ce, à travers un suivi minutieux. Il s’assurera que les étapes de guérison soient respectées à la lettre. Il vous indiquera le moment où votre condition physique vous permet de prendre le volant.

Par ailleurs, ces professionnels de santé conseillent généralement aux patients qu’il ne faut pas porter un corset tout en conduisant.

Conduire avec un corset lombaire ou une ceinture lombaire ?

Pour éviter la douleur au bas du dos, vous devez surveiller votre position au volant. S’adonner à une activité physique adaptée de manière régulière permet également de retarder ou d’éviter l’apparition de ce problème de santé.

Il ne faut pas prendre à la légère la sensation douloureuse au niveau du dos. D’autant plus que, dans certains cas, elle nécessite une hospitalisation. On peut soigner ce problème de santé avec un corset lombaire permettant la stabilisation des vertèbres dorsales.

La ceinture lombaire permet de soulager le dos douloureux tout en le maintenant dans une position adaptée. Ce dispositif sert aussi à soigner une déviation rachidienne, un tassement vertébral, etc.

Il ne faut pas confondre le corset orthopédique avec la ceinture lombaire. Cette dernière est disponible dans les pharmacies et ne requiert aucune prescription médicale. Proposé dans une large gamme de modèles, cet accessoire s’adapte à toutes les morphologies.

Il est déconseillé de conduire avec un corset lombaire. En revanche, vous pouvez être au volant tout en portant une ceinture lombaire. Voici quelques conseils qui vous aideront à profiter au mieux de cet accessoire:

  • Ne pas porter sa ceinture lombaire de manière contenue ou permanente
  • Utiliser l’accessoire lors de certaines activités pour minimiser les risques de faux mouvement
  • Recourir à cet accessoire lorsque les douleurs au dos sont plus vives

Soulager le mal de dos au volant au lieu de conduire avec un corset lombaire

Ceux qui conduisent souvent sur de longs trajets s’exposent à certains problèmes de santé. Il peut s’agir de douleurs lombaires, cervicales ou au niveau des articulations.

Les conseils qui suivent permettent à éviter l’apparition de ces douleurs chroniques ou à favoriser leur soulagement.

Les longs trajets de voiture sont souvent liés au mal de dos. Les parties les plus concernées se situent au niveau de la cervicale et de la région lombaire. Pour retarder ou empêcher ces problèmes de santé, vous devez faire attention à votre position au volant.

Il faut veiller à ce que le poids du corps et de la tête soit supporté par le dossier du siège. Celui-ci doit alors être incliné à près de 100° pour que l’automobiliste puisse s’y appuyer tout ayant le volant à sa portée sans avoir à décoller ses épaules de son siège.

Voici des conseils supplémentaires quant à la bonne position à tenir lorsque vous conduisez :

Durant le trajet, il ne faut pas demeurer entièrement immobile. Pensez à effectuer de petits mouvements du dos et de la partie postérieure du corps. N’oubliez pas non plus de faire des pauses régulières, toutes les heures ou toutes les deux heures.

Profitez de ces petites haltes pour marcher un peu ou pour effectuer des exercices de décompression lombaire. Ces conseils vous aident à soulager ou empêcher les maux de dos au volant, mais aussi d’éviter la déformation de la colonne lombaire.

Conduire avec un corset lombaire ou porter cet accessoire médical en dehors du siège conducteur ?

Le corset lombaire est conseillé dans divers cas. Il contribue à la récupération postopératoire à la suite d’un traitement chirurgical défini. Ce dispositif médical permet également de soulager les douleurs dorsales.

Cet accessoire médical agit de plusieurs manières pour soulager les douleurs au dos :

  • Stabiliser la colonne vertébrale
  • Éviter certains mouvements et positions nocifs pour le dos
  • Etc.

Pour soulager les douleurs au dos au volant, le port de ce dispositif est conseillé. Toutefois, il ne faut pas mettre cet accessoire lorsque vous conduisez, car il peut être particulièrement gênant en rend pénibles certains mouvements nécessaires lors de la conduite.

Derniers articles

Quand et comment faire la vidange du liquide de refroidissement ?

Le liquide de refroidissement est un élément essentiel pour...

Comment savoir s’il faut changer filtre à gasoil ? 

Élément essentiel du moteur diesel, le filtre à gasoil...

Comment recharger une batterie de voiture sans chargeur

Pour recharger la batterie d’une voiture, il est important...